05 décembre 2007

histoire de l'archéologie et l'archéologie dans l'histoire

définition de Wikipédia: L'archéologie est une discipline scientifique dont l'objectif est d'étudier et de reconstituer l’histoire de l’humanité depuis la Préhistoire jusqu’à l'époque contemporaine à travers l'ensemble des vestiges matériels ayant subsisté et qu’il est parfois nécessaire de mettre au jour (objets, outils, ossements, poteries, armes, pièces de monnaie, bijoux, vêtements, empreintes, traces, peintures, bâtiments, infrastructures, etc.).

alors c'est sûre on pourrait s'arrêter là! mais moi j'aime, j'adore, j'idolatre l'archéologie! alors je voudrais que les gens en sache plus dessus! donc je vais vous faire decouvrir cette passionante discipline ou se mêle un grand nombre de discipline parfois insoupçonné et vous découvrirez que les archéologues sont bien loin d'Indiana Jones et autre Sydney Fox!!

l’homme s’est toujours intéressé à son passé, déjà les égyptiens avaient une conscience de leur histoire et les pharaons du Moyen et du Nouvel Empire rendaient hommage à leurs ancêtres en reprenant des motifs architecturaux, en restaurant des anciens monuments où en leur rendant un culte.

Savoir ce qui s’est passé avant, c’est une sorte d’obsession. C’est bien de là que vient la discipline de l’histoire, grâce à tous les poètes, historiens, philosophes, voyageurs de l’antiquité qui ont écrit et raconté leurs époques et les précédentes, depuis plusieurs millénaires. (on trouve déjà des « listes royales » qui raconte l’histoire des dynasties mésopotamiennes, écrites vers le IIème millénaire BC). Pour ce qui est de l’archéologie c’est un peu plus compliqué.

Tout d’abord l’origine du mot. Archéologie vient du mot grec « archéologia », archeos=ancien et logos=parole, ce qui veut dire faire parler le passé. C’est donc une discipline qui se doit de faire parler le passé, de le comprendre. Les premiers « archéologues » ont en comptes peu avant l’antiquité. Ils s’agit de quelques hommes pour qui l’intérêt du passé était si fort qu’ils ont tout mis en œuvre pour le faire revivre. Ils s’agissaient des rois et empereurs égyptiens, mésopotamiens ou chinois qui, pour légitimer leur pouvoir et leur ascendance, portaient une grande importance à leurs ancêtres. Leurs scribes avaient ce devoir de mémoires et collectaient les objets ou restauraient les monuments.

Pendant l’antiquité, les grecs et les romains avaient une très bonne connaissance de l’évolution de l’homme, de son histoire. Ils étudiaient les ruines, c’est ainsi que leurs connaissances en matière d’architecture étaient si développer.

La chute de l’empire romain d’occident et l’avènement du christianisme remet tout en question. L’Eglise « raccourci » l’histoire en expliquant que qu’entre 313 et l’edit de milan et la création du monde il n’y a que 4000ans ! jusqu’à la Renaissance c’est donc une période d’  « obscurantisme », où les érudits sont brimés, le passé est occulté, seul le dogme de l’église est accepté.

Il faut attendre la Renaissance pour que les « archéologues » refassent surface. Il s’agit surtout encore une fois des collectionneurs d’objets d’arts, mais on voit également emmerger de nouveaux érudits. La Renaissance prône le retour à l’antique, c’est donc la redécouverte des ruines romaines et grecques.

En 1735 c’est la découverte des ruines d’Herculanum et quelques années après ce sont celles de Pompéï qui sont découvertes. L’engouement engendré par la découverte de ses ruines va avoir deux conséquences : les premières fouilles organisées de l’époque moderne et l’engouement pour les voyages à travers le « monde antique ».

En effet il devient traditionnel que les jeunes gens en fin d’études face un tour du monde avec des étapes précises, ayant toutes un rapport avec l’antiquité. Les points de ce voyages étaient l’études des bâtiments antiques comme l’Acropole d’Athènes et son Parthénon,

fa_ade_parth_non

Rome et son Colisée,

colis_e

Herculanum et Pompéï, la ville d’Alexandrie, le plateau de Gizeh

pyramids1

Et bien d’autre encore. Ces voyages vont permettre de redécouvrir l’architecture antique, de la comprendre et l’adapter au monde moderne, mais vont également permettre de redécouvrir des trésors enfouis.

C’est à cette époque que sont ouvert les premiers « cabinets de curiosités ». sont entassés dans ses cabinets toutes sortes d’objets, la statuette grecque en passant par le fœtus de singe dans un bocal de formol.

C’est au XIXème siècle que les fouilles à proprement parler commencent. C’est en effet entre le milieu du XIXème siècle et le milieu du XXème que les plus grandes découvertes vont avoir lieu ! mais pour en savoir plus sur l’archéologie dite « moderne » et les grandes campagnes de fouilles égyptiennes, grecques, romaines et mésopotamiennes, rendez-vous au prochain article !

Posté par cleoboune à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur histoire de l'archéologie et l'archéologie dans l'histoire

    La suite! La suite! La suite!!!!

    Posté par Yagh, 07 décembre 2007 à 14:14 | | Répondre
Nouveau commentaire