Archéologie Histoire et Mythologie

26 mai 2008

les jacobites

re-bonjour à tout le monde. quelques mots sur mon absence avant un petit sujet passionnant!!

il y a bientot 5 mois que je ne suis pas revennu vous faire partager un peu d'histoire, et si je commençais par la mienne??

il se trouve que je devais recommencer la fac, mais ça n'a pas été une partie de plaisir, j'ai en quelques sorte craquée, et au lieu de venir ici et d'écrire, je me suis renfermé sur moi et je ne pouvais plus rien écrire. ce n'etait pas facile, mais je sais qu'écrire me fait du bien alors je vais me lancer. il y aura peut être quelques modifications sur le site, je ne posterai pas souvent, faute à une mauvaise connexion internet pour le moment, mais je vais essayer de continuer à vous interesser à l'histoire et l'archéologie.

je me suis dit que ça pourrait être marrant de vous parler du soulèvement Jacobite. vous allez me dire mais que sont donc ces jacobites? d'où viennent ils? qu'ont ils accomplis?
la réponse la plus simple serai: se sont des highlanders qui se sont révolté pour renverser la couronne d'Anglleterre et remettre sur le trône un descendant de la maison des Stuart sur le trône. le tout se passant au début du XVIIIeme siècle.

la réalité est un petit peu plus compliquée vous vous doutez!!

alors partons tout d'abord en 1685, dans les îles britanniques. le roi Jacques II d'Angleterre et d'Irlande et VII d'Ecosse vient d'accéder au trône James_II,

il fait partit de la maison des Stuart, il est l'arrière petit-fils de Marie Stuart qui était l'épouse de François II, donc reine de France, et souverain d'Ecosse vers les années 1560. je vous épargne les les péripétie d'une généalogie super compliqué où se mêle alliance entre pays et descendande, mais en gros Jacques II et VII est le cousin germain de Louis XIV!!!! lors du règne de son père, Jacques I et VI, il est le chef suprême de la marine royale et c'est en son honneur que la ville de Nouvelle Amsterdam devient New York en 1669, en référence à son titre de Duc de York!!!!

mais revennons à nos moutons!! donc le roi Jacques II et VII est sur le trône, il a deux filles d'un premier mariage et la première va se marier avec Guillaume III d'Orange-Nassau, un hollandais qui n'est autre que le neveu du roi... les époux sont donc cousins... quand je vous disait que la généalogie est compliquée... il faut quand même noter que Guillaume III est hollandais. en 1688 Guillaume III envahit l'Angleterre, il renverse son oncle et un an plus tard lui et sa femme son nommé roi et reine d'Angleterre, d'Irlande et d'Ecosse, grâce aux parlements Anglais et Ecossais mais sans prendre la peine de consulter les Irlandais.... (n'empeche sympa la fille, elle renverse son pere pour sa place... qu'elle salope....)

le roi Jacques II et son fils le prince de Galles sont interdit du trône. et pour enfoncer le clou en 1701 le parlement déclare qu'aucun catholique, ou conjoint d'un caholique, ne pourrait accéder au trône, ce qui exclu la maison des Stuart: d'origine française et Jacques II mariée à une italienne, ils sont "papistes" jusqu'à la moelle....

en 1702 la soeur de Guillaume prend le pouvoir et le parlement d'Ecosse est aboli, on parle désormais du parlement du royaume uni de grande bretagne... notons qu'on a pas demandé l'avis aux écossais et que les irlandais n'avaient toujours pas leur mots à dire....

pendant ce temps il y a beaucoup de personnes, vivant surtout dans le Nord de l'ecosse, les Highland, qui sont restés fidèle au roi Jacques et à son fils. mais les lois anglaises sont devennu lois britanique et donc le successeur de Anne doit être un protestant. c'est donc George 1er, électeur de Hanovre qui prend le trône alors qu'il n'était qu'en 56eme position... mais les autres étant papistes... les jacobites ne reconnaissent toujours pas ce nouveau roi.

l'idée d'une restauration de la maison Stuart boue dans les chaumières écossaises et Irlandaises, même après la mort de Jacques II en 1701, son fils Jacques III et VIII va lancer plusieurs insurection. tout d'abord en 1708, où il va essayer de débarquer en Ecosse, puis en 1715 où cette fois ce sont les highlander qui se soulèveront, mais ce fut une chec total devant le manque de moyen. il essaya de débarquer une nouvelle en 1719 mais là encore se fut un echec.

en 1727 c'est le roi George II qui succède à son père, mais en écosse on a toujours pas oublié les Stuart. le fils de Jacques III et VIII, Charles edouard stuart est proclamé heritier du trône. les Highlands se préparent à un nouveau soulvement, mais cette fois, ils s'organisent. les chefs de clans réunissent de l'argent et organisent le retour du prétendant. ên Irlande c'est la même chose, la majorité du peuple étant papistes, ils veulent restaurer la maison des Stuart. c'est donc dans ce cadre que va être livré la plus grande révolte jacobite de l'histoire. on l'appel le second soulèvement.

en 1743, le roi Jacques III et VIII nomme son fils Charles Edouard prince régent bonnie_prince_charlie, lui donnant ainsi la possibilité d'agir en son nom. le jeune part alors à Paris pour essayer d'obtenir l'aide son cousin Louis XV (et oui n'oublions pas ce petit détail), mais Lousi n'est pas du tout interessé par ce cousin, il ne croit pas une restauration d'un trône papiste en Angleterre.

pourtant le 23 Juillet 1745 il débarque en Ecosse à Eriskay. il attend une flotte française qui ne viendra jamais, détruite dans une tempête. pas du tout efrayé par le manque d'homme et de moyens, il lève une armée dans les Highland. très vite les plus fervent jacobites se joignent à sa cause et quelques irlandais font même le voyage jusqu'à Edimbourg, que Charles Edouard réussit à faire tomber très rapidement. le 21 Septembre 1745 il bat les anglais à la bataille de Prestonpans, défaite cuisante pour le duc de Cumberland, fils du roi George II.

fière de ses quelques petites victoires, il se retrouve à la tête d'une armée de 6000 hommes, et au lieu de sécurisé le territoire conquit il avance jusqu'à Derby qui se trouve à 192 km au Nord de Londre. c'était une très mauvaise idée car il ne disposait pas de soldat entrainé mais de paysans qui devaient rentré chez eux pour les semailles. de plus il avait beaucoup moins d'hommes que l'armée anglaise, et les soutiens français et espagnols ne vinrent jamais.

bref il decida de reùmonter vers le Nord (ou bien il y fut forcer, ne pâs oublier que l'on connait de l'histoire que ce qu'elle a voulu nous montrer....).il va s'acharner à prendre le chateau de Stirling (fort William) mais n'y arrivera pas. une Victoire à Falkirk en Janvier lui redonne de l'espoir mais il est poursuivi par le duc de Cumberland qui n'a pas oublié son humiliation. l'armée des highland n'a rien a manger, les hommes désertent, pendant qu'il passe sont temps au palais d'Edimbourg à se saouler avec ses chefs de guerre.

c'est ainsi qu'arriva fatalement le 16 avril 1746.

Culloden_Moor      

Charles Edouard, qui aujourd'hui est appelé Bonnie prince Charlie (le beau prince charle..), ne dispose pas de plus de 5000 hommes afamés et démoralisé par les jours de marches sous la pluie, alors que les anglais sont des soldats aguerrit, très bien armée et pres de 9000. la bataille ne dura pas longtemps.

plan_bataille

les anglais commencèrent par des tir d'artillerie lourdes pendant pres de 20 min, quand enfin les hommes du clan Cameron lance la charge, les autres les suivront, en charge completement désordonnée, les anglais possédant grenade et baillonette la défaite est lourde. plus de 1200 highlanders sont morts à Culloden alors qu'à peine 300 anglais y laisserent la vie.

cette défaite sanglante va ouvrir la vengeance du duc de Cumberland. il va faire poursuivre tous les guerriers en déroute et les faire exécuter. les chefs de guerres ecossais sont conduit à Londre pour y être éxécuter devant la foule en tant que traite à la couronne. la repression dans les Highlands va durer plusieurs années, le port du kilt interdit, les fermes réquisitionnée au nom de la couronne anglaise et j'en passe.

le prince Charles Edouard réussit à fuir à la fin de la bataille, il retourna d'abord en France, puis finit sa vit en Italie, où il mouru, alcoolique en 1788.

ce fut la fin des espérance des jacobites.

l'histoire a retennu la fougue de ce jeune prince idéaliste, mais n'oublions tous ces morts, qui croyaient en lui, qui sont morts pour lui, sur cette lande de Culloden, ou bien après, lors de la répression. on estime a près de 10000 le nombre de victime de la répression, un peu cher payé pour un saoulard qui mourrut tout seul dans l'ignorance de tous???

Posté par cleoboune à 14:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]


18 janvier 2008

la dame de Vix

Bonjour à tous et tout d’abord une très bonne année !!!

Pour le premier article de 2008 j’ai choisit un sujet que j’affectionne tout particulièrement : les tombes à char du début du 1er Age du Fer en Europe occidentale. J’ai choisit comme exemple celle connue sous le nom de la « Tombe de Vix », découverte sur le Mont Lassois, prêt du village de Vix dans les Côtes-d’Or.

carte   carte_2

Le Mont Lassois était un oppidum où les fouilles ont commencé dès les années 50 par la société d’archéologie de Chatillon sur Seine. C’est en 1953 que Maurice Moisson remarque un tumulus. Il en informe aussitôt René Joffroy, le directeur de la société archéologique locale. Il existe une rivalité entre les deux hommes. Si Maurice Moisson est bien de vrai découvreur de la tombe, Joffroy ne le mentionnera que dans le premier rapport de fouilles qu’il publiera, par la suite il s’accaparera le succès pour lui seul.

Au VIème et Vème siècle avant notre ère, l’oppidum du mont Lassois se trouve sur un axe stratégique pour prélever des taxes sur les marchands d’étain, puisqu’il se trouve pres de Chatillon sur seine, a une altitude de 100m en aplombs de la vallée de la seine. Il faut également mentioner deux autres points. Le premier étant que cet oppidum vivait sous ce que l’on appel aujourd’hui « la culture du Hallsttat » (en référence au premier site de ce type fouillé en europe), mais également au fait que cet épisode était gouverné par une aristocratie féminine.

La richesse de cette aristocratie a permis la construction de très grande tombe à char, comme le voulait la coutume à l’époque. Le mont Lassois a livré de nombreux tumulus, mais aucun de comparable à celui que l’on appelle « la tombe de vix ».

En effet c’est le tumulus le plus grand, mais surtout le mieux conservé. Il a livré un trésor des plus importants et des plus riche que l’on connaisse pour cette époque. La chambre funéraire était intact et elle a livré un char tout en or à quatre roues

char

Comme si  le pouvoir de la princesse enterrée ici ne pouvait être discuté, elle a été inhumé avec le cratère le plus gros que l’on ai jamais retrouvé lors de fouilles, dans le monde entier : le cratère de Vix.

cratere

Alors oui bien sur vous aller dire mais il a pas l’air si grand !!! et si je vous dit que je tiens dedans ? non non serieux je tiens dedans et debout en plus !!!il fait 1m63 de hauteur et pouvait contenir jusqu’à 800 litre d’hydromel !! pour preuve voici un dessin à l’echel avec le corps de la défunte, le cratère et le char !

char_femme_cratere

Alors qui va oser dire que les femmes n’ont pas leur place au pouvoir ? pas que je sois féministe, mais dans mes études je travail beaucoup avec pour bases des écrits de philosophes romains, grecs, la bible, le coran, enfin bref, que des textes écrits par des hommes, pour des hommes à des époques où la parité n’était pas un mot du dictionnaire !!! en tout cas là faut bien reconnaitre que pour avoir de pareils objets dans sa tombe s’est qu’elle devait être très riche et très puissante, puisque ce cratère semble être un cadeau d’une puissance étrangère !

Le trésor comportait également de nombreux autres bijoux et objets d’une grande richesse, mais je parlerai seulement du torque en or qui fut retrouver tout prêt du crane de la défunte.

torque

Ce torque est le deuxième objet à avoir fait couler beaucoup d’encre à l’époque. Sa forme faisait penser à une sorte de serre-tête, et tous les archéologues pensaient que la princesse de Vix portait le torque sur ces cheveux. A l’époque tout le monde en parlait, même Paris-Match a consacré des pages à la dame de Vix avec une reproduction ou la jeune femme était représentée blonde avec le torque dans les cheveux !! (je vous jure que c vrai, des que je retrouve la photos je vous la montre !!!!!)

Les archéologues ont tout de même vite compris que ce ne pouvait être un serre-tête, d’abord et surtout à cause de son poids !! et puis les études ont prouvées que la position du torque dans la tombe impliquait une position autour du cou. Grâce à ces mêmes études anthropologiques il fut définis que ce torque était juste un objet de cérémonie, elle ne devait pas le porter tous les jours, d’ailleurs les fouilles des autres tombes ont permis de mettre au jour d’autres torques en bronze, plus légers qui devaient servir à la vie de tous les jours !

Donc voila pour cette petite tombe, j’espere que ça vous a plus, si vous avez des questions je reste à votre disposition !!! bonne journée a tous !!

Posté par cleoboune à 15:51 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

21 décembre 2007

romulus et rémus

Romulus et Rémus sont deux frères issus de la vestale Rhéa Silvia et du dieu Mars. Héritiers légitimes de la ville légendaire d’Alba Longa (fondée par un des fils d’Enée), ils deviennent des menaces pour Amulius nouveau roi en place. Il décide de faire noyer les frères dans le Tibre.

Mais c’est la que ça coince ! les ordres mal compris, les deux enfants sont mis dans un panier et lancé sur le Tibre. Les jumeaux survivent, sauvés par les dieux, comme dit la légende. Selon la légende ils sont nourrit par une louve. Si l’on en croit l’écrivain romain Tite-Live il s’agirait plus tot d’une prostituée, rapport aux différents mots utilisé en latin mais je vais vous épargner toute l’étude !! en tout cas ce qui est sur c’est que les garçons sont recueilli par la suite par le gardien des troupeaux d’Amulius, dans une grotte au pied du Mont Palatin (grotte du Lupercal découverte en 2007 !!!!). ils apprendront la vérité de leur naissance pendant leur enfance, et ils tuèrent leur grand oncle pour restituer leur grand père Numitor. Là encore la légende est flou en ce qui concerne qui a eu le bras vengeur !

Une fois le grand père restitué, ils décident de fonder leur ville à « l'endroit où ils avaient été abandonnés et où ils avaient passé leur enfance ». selon Tite-Live c’est le choix du nom de la ville qui est à l’origine du combat fratricide (oua trop la classe de poser un mot comme ça non ? j’en reviens pas !!). Romulus se place sur le Mont Palatin et Rémus sur le Mont Aventin, pour consulter les auspices. Rémus serai le premier à avoir six vautours, mais romulus en aurait vu 12 par la suite !

C’est à ce moment qu’intervient « la mort de Rémus », mais Tite-Live rapporte d’abord deux morts, l’une où il meurt en tombant à cause d’un coup de pelle lors de la construction du pomoerium (le cercle sacré qui sera la base des contours de la ville), l’autre où il franchit le pomoerium et est tué par son frere fou de colère. Dans les deux cas Romùulus enterent son frère dur la coline de l’Aventin avec tous les honneurs et rongé de remords. Dans une légende plus tardive Rémus n’aurai pas été tué mais chassé. Il aurai ainsi fondé la ville de Reims, en France, cette version permettrait d’expliquer l’implication de Rémus dans le sacre des rois de France !!!

Par la suite Romulus continue la construction de sa ville, mais il n’y a que des esclaves ou des hommes qui veulent changer de vie qui s’y installe, et le manque de femmes se fait vite sentir. En bon macho il va organisé un rapt de femmes. Il organise une grande fête où il convie les peuples alentours, pendant que les hommes sont occupés, romulus et ses hommes volents les femmes. C’est le fameux rapte des sabines. S’ensuit une guerre, et puis une réconciliation et après tout le monde est comptant youpi !!!

Donc voila c’était un petit mythe fondateur très sympa, il y en aura peut être d’autre ! je vous souhaite une super journée et de très bonne fête !!!

Posté par cleoboune à 11:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 décembre 2007

les fouille : leur histoire

donc on en était resté au XIXème siècle, au début des "grandes campagnes" de fouilles! à cette époque les antiquaires du Nord comme on les appelle, c'est à dire les anglais et les allemands (bah oui les français étaient dejà à cette époque trop en retard, mais ça changera vous verrez!!), ont démontré que l'on pouvait ecrire l'histoire à l'aide de ruines, même quand il n'y a peu ou pas de textes. en plus de nombreuses expédition en Orient, en Afrique ou en Amérique ont mis au jour des ruines de civilisations antiques aussi impressionnantes que celles grecque ou romaine.

pour ce qui est des français... et bien je vais, une fois n'est pas coutume, dire merci à Napoléon. en effet ces nombreuses, notamment en Egypte vont permettre aux français de redynamiser leur savoir en archéologie. il faut dire que jusqu'à maintenant l'archéologie en france se limitait à l'étude de l'architecture... (et c'est d'ailleurs pour ça qu'on est obligé d'etudier encore et toujours l'histoire de l'art avec l'archéologie en france, c'est qu'on a la tradition tenace dans notre beau pays...). les expéditions françaises ont permis notamment de découvrir la fameuse pierre de rosette!

pierre_de_rosetteelle a été découverte en 1799

le XIXème s'est aussi la libération vis à vis de la chronologie biblique. les archéologues et historiens peuvent désormais sortir des carcans mis en place par la bible. ils peuvent donc faire remonter l'histoire de l'humanité au dela de 4000 BC!!

s'il y a bien un nom à retenir en ce début de siècle, c'est bien celui de Champollion

champollion(1790-1836)

c'est lui qui a découvert la signification des hyérogliphes! bon il faut bien dire qu'il était pas le seul sur le coup, les anglois ont failli les découvrir avant lui, mais il a pris un train d'avance quand le papyrus du "livre des morts" lui a permis de découvrir que le hiératique est une forme simplifiée des hyérogliphes. en 1821 il commence à déchiffrer le nom de Ptolémée V sur la pierre de Rosette puis celui de Cléopatre sur la base d'un obélisque et d'un papyrus bilingue. c'est le 27 septembre 1822 qu'il écrit une lettre à son ami Mr Dacier pour lui expliquer comment fonctionne les hyérogliphes!

les français se spécialisent rapidement dans l'égyptologie, les anglais aussi d'ailleurs, les allemands vont plus se diriger vers le proche orient. a la fin du XIXème siècle les choses sont moins claires. on retrouve des allemands en egyptes, des français au proche orient, des anglais aussi, et des américains partout!!!!! ah oui j'ai failli oublier: les fouilles continuent toujours an grèce et en italie. les français et les anglais sont les plus expérimenter!

mais il est tout de même difficile de parler de fouilles dans le sens moderne du terme, les archéologues creusaient le sol, dégageait les murs, découvrait des statues, faisaient attention à ce qui était brillant, comme les bijoux, les jolies vases etc... mais tout ce qui fait l'interet des chercheurs aujourd'hui est perdu à jamais pour ces sites deja fouillé à cette époque.

durant tout le XIXème siècle et la première moitié du XXème siècle les fouilles se déroule de la même façon. ce qui est interessant c'est ce que l'on voit. des beaux batiments, de belles sculptures... mais la vie des mésopotamiens, les occupations des égyptiens, le quotidien des grecs... c'est très immaterielle et pas très interessant, donc les fouilleurs ne font pas attention à certains détails qui aujourd'hui ne peuvent être laisser pour compte!

tout au long du XXème, les méthodes de fouilles ne cesse d'evoluer. le carroyage fait son apparition

carroyage

la technique des rapports est mieux maitrisée, ces derniers sont beaucoup précis, mais il y a surtout l'avennement de la stratigraphie! je la considère comme la mère de l'archéologie moderne!! ne vous inquiétez pas, il y aura rapidement un article consacré entièrement à cette méthode d'étude si interessante.

avec les années 70, et l'aide des paléontologues, la conscience de l'homme, de sa vie dans son ensemble, ainsi que la volonté de savoir ce qu'était la vie de l'homme avant va donner naissance à une nouvelle forme d'archéologie. les archéologues vont donc multiplier leur compétences, et s'associer à de nouvelles disciplines! c'est ainsi que la sociologie, mais surtout l'anthropologie et l'ethnologie vont venir au secour de l'archéologie.

au départ ses discipline était surtout utilisée par les paléontologues qui eux n'avaient aucunes ruines, aucuns objets, pas de textes pour savoir comment vivaient les hommes de cromagnon. il a donc fallu toutes l'aides des anthropologues et ethnologues pour faire l'étude des rares objets retrouvé, faire les différences et le similitudes avec l'utilisation qu'il susciterai aujourd'hui. c'est le travail de l'anthropologue de faire le pont entre les traditions de certaines régions aujourd'hui et les époques les plus reculées de tous les temps! l'ethnologue lui étudie plus les mouvement de population, les habitudes quotidiennes!

et ben voila pour un petit tour rapide des l'histoire des fouilles! la prochaine promis on rentre dans les détails avec un super sujet sur la stratigraphie!!!

Posté par cleoboune à 14:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 décembre 2007

le Danemark

le Danemark est pour moi l'un des plus beau pays que je connaisse. j'y ai vécu pendant deux ans et je ne n'oublierais jamais les rues de Copenhague où j'ai commencé mon adolescence!

drapeau

je vais donc vous raconter rapidement l'histoire de ce beau pays, mais n'ayez craintes, ça devrait pas être trop chiant, c une belle histoire!

alors pour commencer, ou s'est que s'est le Danemark?

carte et ben c'est ce petit bout de terre qu'on trouve au nord de l'Allemagne et qui a la forme d'une tête humaine... en plus il y a environ 500 îles qui complète le territoire! il y a donc plus d'eaux territoriale au Danemark que de terre elle-même!!

pour simplifier un peu, il y a la presque île du Jutland, et les deux plus grandes îles, celle d'Odense (la petite au milieu) et celle du Sjaelland où se trouve la capitale Copenhague. le Danemark est un royaume, avec une reine

Margret_II Margrett II

et des territoires qui sont un peu comme les TOM français. il y a les îles Férroées (ceux que le France rencontre tjrs un jour ou l'autre aux éliminatoires d'Euro de foot!!) et le Groënland! et oui cette grande île de banquise est danoise!

groenland

alors parlons un peu d'histoire puisqu'on est là pour!! donc les premières traces d'occupation d'hommes au Danemark remonte vers 12500 avant Jésus-Christ, mais il faut attendre environ -3900 pour que des communotés d'agriculteurs se forment sur le territoire. il faut dire qu'avant c'était pas trop possible à cause de l'époque glaciaire... la glace ça aide pas pour cultiver ni pour s'installer!!

donc les vrais débuts du Danemark c'est l'Age de Fer! en Europe le premier Age du Fer commence vers 800 avant J-C, mais au Danemark il commence environ vers 500 avant J-C, c'est à dire le IIème Age du Fer! de cette période il faut retenir l'exploitation de la Tourbe, que l'on trouvait dans les marais. la tourbe était formé par les eaux de retrait des glaciers (très bon conservateur des corps, on verra ça dans un prochain article d'archéo)!

les danois semblent être une tribu venant de Suède qui aurai migré vers le Sud à cause du climat. les germaniques aurai étendu le nom à tout le jutland et les îles les plus proche.

l'Empire Romain s'est étendu jusqu'aux frontières du Danemark et il existe de nombreuses traces d'échanges commerciaux entre les deux territoires.

la première union des clans danois se fait vers 700 de notre ère grâce à Harald Hldetand (dent de combat) qui règne de 705 à 735. plusieurs rois se succèdent par la suite, il y aura des alliances contre les francs puis Charlemagne. le pays est évangélisé au début du IXème siècle et l'union définitive du royaume est consolidée un siècle plus tard, sous le règne de Harald 1er de Danemark dit " à la dent bleue". la pierre de Jiellin ou Jelling est rédigée en runes sous son règne et est souvent considérée comme l'acte de naissance du Danemark puisque c'est le premier texte où l'on trouve le mot "danemark"

pierre_de_jelling

la monarchie se consolide donc entre 800 et 1100. de nombrux raide sont menés par ses "vikings" sur les contrées du Sud. l'invasion de la Normandie en 911 ou bien la prise de l'Angleterre en 878 et 1015.

au XIème siècle, sous l'influence de l'église chrétienne devient une communoté féodale puissante qui conquiert des terres, des îles, qu'elle perd ou vent au gré du temps!

à la fin du Moyen Age, en 1350 exactement c la catastrophe... la peste noire fait rage et une majeure partie de la populasse meurt... la dynastie en place à l'époque s'éteint en 1375, autant dire que c'est le bordel... vous voyez les histoires de successions en France? bah là c pareil!!!

donc il y avait une tutrice Margueritte Ire de Danemark qui va je sais pas trop comment mettre sur le trône le prince de Poméranie (la poméranie c'est une région côtière du nord de l'allemagne qui continue en Pologne et qui fut Danoise au XIIIème siècle), nous sommes en 1396. quelques années avant, en 1389, elle l'avait fait roi de Norvège et en fait roi de Suède en 1397, grâce à ce que 'on appelle le Kalmarunionen ou l'union de Kalmar.

cette union a rassembler les trois pays scandinave de 1397 à 1521 sous un seul roi, tout en conservant l'identité de chaque pays. la centralisation du pays au Danemark déplu fortement au Suèdois et c'est ce qui provoqua la rupture de l'union. bien que la suède se soit détachée de l'union, la norvège resta danoise encore un moment et c'est à cette époque que les iles férroées et le groenland (a l'origienne propriétéde la norvège) devinrent danoise. il en fut de même pour pour l'islande qui prit toute fois son indépendance en 1944!

en 1536 le Réforme arrive au Danemark et a un impact très fort sur tout le pays. le danemark fait donc partit des protestant lors des guerres de religions des XVI et XVIIème siècle! d'ailleurs le XVIIème marque un siècle de pure orthodoxie luthérienne, où la moçnarchie se sert de la religion pour discipliner la population.

au XVIème siècle une fois n'est pas coutume pour un peuple de marin, les danois s'enrichissent. d'abord avec les échangent avec la pologne et les pays bas mais aussi et surtout grâce au détroit du Sund ou Oresund.

oresund

détroit situé entre l'île du sjaelland et la Suède, il est controlé des deux côté par les danois qui applique une taxe pour tout passage entre la mer du Nord et la Baltique. la guerre de 80 ans aux pays bas voient également de nombreux personnages riches hollandais s'installer au Danemark, ce qui contribu à moderniser le pays!

les conflits avec la Suède marque toute l'histoire moderne du Danemark, d'abord pour la souveraineté en mer Baltique (on compte environ 6 guerres qui en résultent), comme la fameuse bataille de Kalmar (et oui encore celle-là! à croire qu'il y avait que cte ville!!!! hihihi!!!)

en 1588 c'est le courronement de Christian IV

Christian_IV

il est considéré comme le plus grand roi de l'histoire du Danemark, de part son long règne (jusqu'en 1648... genre notre Louis XIV en moins prétentieux qd même!!) mais aussi parce que le pays doit la plus grande partie de ses grands édifices à ce roi! comme la bourse de copenhague

bourse

mais si Christian IV a été un grand roi batisseur pour ce qui est la guerre... d'abord pdt celle de 30 ils sont désastreux et se sont les suédois qui sauvent les protestant, puis dans les derniers conflits avec la suède le Danemark est obligé de céder la plus grande partie de ses territoires norvégiens aux suédois... (c'est fou c norvégiens ils avaient franchement pas de couilles pour pas prendre leur indépendance....)

en 1665, une révolte des paysans contre les nobles permet à la monarchie elective (dominée par les nobles) devient une monarchie absolue et héréditaire qui transforme le pays du tout au tout. le droit de servage est abolis et elle proclame l'égalité de tous devant la loi.

la monarchie de pouvoir absolue perdure jusu'en 1848, quand une constitution démocratique est votée!

le Danemark devint un grand aillié de Napoléon, cee qui lui fallut d'^tre matraité par l'Angleterre en 1807 et qui lui fit perdre la Norvège en 1814 (elle fut totalement rattachée à la Suède cette fois... pauvre norvégiens...)

par la suite le danemark va obtenir puis perdre des duchés en allemagne.

il ne se passe plus grand chose par la suite dans l'histoire contemporaine. je laisserai de côté la Seconde Guerre Mondiale, car c'est un sujet un peu sensible que je ne connais pas très bien et je ne voudrais blesser personnes, c'est encore trop "frais" comme histoire!

voila pour ce petit cour d'histoire, j'espère qu'il vous a plut et à bientôt!

Posté par cleoboune à 00:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

06 décembre 2007

la mythologie celtique

il serai bien impétueu de ma part de vous faire croire que la mythologie celtique est aussi bien connue et définie que les mythologies grecques ou romaines!

en effet la culture celtique reste un mystère, même si certain dise le contraire, on est pas plus prêt de percer les mystères de cette civilisation que d'aller vivre sur la lune!

il faut dire que les celtes ne nous aide pas! enfin ne nous ont pas aidé, ou comme vous voulez! les celtes n'utilisaient l'écriture que pour les choses insignifiantes du quotidien comme les échanges commerciaux ou les listes de biens ou d'élevage! ils n'avaient pas le droit de servir de l'écriture pour parler des dieux, et comme ces derniers étaient présents dans chaque recoin de la vie des celtes, il n'existe quasiment aucun texte. de plus les quelques textes qui nous sont parvennu ne sont pas écrit en celte. la langue utilisé était le grec, l'étrusque ou plus tard le latin, c'est à dire qu'ils écrivaient la langue celtique avec l'alphabet d'une autre langue.

le calendrier de Coligny est le plus grand texte celtique jamais retrouver. c'est celui qui donne le plus de nom de dieux et un apport en vocabulaire celtique qu'aucun autre texte n'a apporté depuis. il a egalement permis de mieux connaître la conception du temps des celtes ainsi que leur connaissance en astronomie. il est à noter que c'est un calendrier lunaire, et non solaire.

Coligny (et oui il aussi parcellaire que ça... comme quoi c po simple d'être un archéologue et d'étudier des ruines...)

donc ce calendrier nous donne les fêtes religieuse et donc le nom de plusieurs dieux. on y trouve Lug, Teutatès, Belisama ou encore Cernunos. mais une fois qu'on a ces noms, comment savoir à qui ils correspondent, qui ils sont?

c'est là que ça devient difficile! en effet, les druides, gardiens de la religion celtique, veillait à ce que rien ne filtre sur la fonction des dieux. de toute façon elles étaient connues de tous. comme ils ont réussit, on est obligé de ce tourner vers les observateurs de l'époque. ils ne sont pas nombreux à avoir parlé des dieux, la source la plus intéressante bien que tès partial on la trouve dans "la guerre des gaules" de Jules César.

bien sur il faut replacer l'écriture de ce livre dans son contexte. César est en Gaule pour l'envahir. il veut soumettre le peuple gaulois, les prend pour des barbares, des êtres inférieurs et sans culture. il faut également ajouter qu'il était très fière et il est possible qu'il enjolivé certains épisodes pour se mettre en valeur.

il va tout de même décrire plusieurs dieux, mais sans jamais donner leur nom celte. il les compare à chaque fois aux dieux romains. il parle d'un Mercure gaulois tout puissant, ou d'une Junon gauloise qui a la même fonction que la junon romaine. grâce à quelque texte de Strabon et autres voyageurs antiques on a pu déterminer la position de quelques dieux.

Lug était sans nul doute le dieu le plus important du panthéon. il était le dieux des arts, de la connaissance mais aussi de la guerre. on retrouve son nom d'ailleurs dans la ville de Lugdunum (Lyon), la plus part des experts du peuple gaulois s'accorde à dire que le nom de la ville est un hommage au dieu celte.

LUG_1_

il y a également le dieu Cernunos. sorte de divinité des ténèbres, il portait des cornes. d'ailleurs Cernunos veut dire "cornus".

cernunos_petit

pour ce qui est de la représentation des dieux, là encore il y a peu de source. les deux plus importantes sont sans nul doute le pilier des Nautes

piliernautes1

ce pilier est monument de Lutèce (Paris), qui a été érigé sous l'occupation ramaine. c'est un monument à la gloire des dieux gaulois. l'une des rares représentations de ces derniers, ainsi que l'un des seuls monuments religieux gaulois retrouvé à ce jour.

il y a également le chaudron de Gunderstrup

gunderstrup

ce chaudron, quoi qu'il vaudrait mieux parler d'un receptacle à libation. il est en argent massif et les plaques que l'on trouve a l'exterieur et à l'interieur sont gravées a l'éffigie de différents dieux celtes, malheureusement si on reconnait bien cernunos ou taranis,

cernunos           taranis

la plus part des autres figurations pourrait être à la fois un dieu ou un autre.

il en va comme ça pour toute l'étude de la religion celtique. il exite plusieurs ouvrages sur ce sujet, mais pour une approche simple, ludique et très facile je vous renvoie vers le catalogue de l'expostion "Par Toutatis! La religion des gaulois" aux éditions errance.

cette exposition a eu lieu au Musée Gallo-Romain de Lyon du 30 Juin 2006 au 7 Janvier 2007, le succès a été tel qu'elle a été prolongé jusqu'au 31 Juin 2007.

je vous laisse donc sur cet exposé, en restant à disposition sur d'éventuel question.

Posté par cleoboune à 14:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 décembre 2007

histoire de l'archéologie et l'archéologie dans l'histoire

définition de Wikipédia: L'archéologie est une discipline scientifique dont l'objectif est d'étudier et de reconstituer l’histoire de l’humanité depuis la Préhistoire jusqu’à l'époque contemporaine à travers l'ensemble des vestiges matériels ayant subsisté et qu’il est parfois nécessaire de mettre au jour (objets, outils, ossements, poteries, armes, pièces de monnaie, bijoux, vêtements, empreintes, traces, peintures, bâtiments, infrastructures, etc.).

alors c'est sûre on pourrait s'arrêter là! mais moi j'aime, j'adore, j'idolatre l'archéologie! alors je voudrais que les gens en sache plus dessus! donc je vais vous faire decouvrir cette passionante discipline ou se mêle un grand nombre de discipline parfois insoupçonné et vous découvrirez que les archéologues sont bien loin d'Indiana Jones et autre Sydney Fox!!

l’homme s’est toujours intéressé à son passé, déjà les égyptiens avaient une conscience de leur histoire et les pharaons du Moyen et du Nouvel Empire rendaient hommage à leurs ancêtres en reprenant des motifs architecturaux, en restaurant des anciens monuments où en leur rendant un culte.

Savoir ce qui s’est passé avant, c’est une sorte d’obsession. C’est bien de là que vient la discipline de l’histoire, grâce à tous les poètes, historiens, philosophes, voyageurs de l’antiquité qui ont écrit et raconté leurs époques et les précédentes, depuis plusieurs millénaires. (on trouve déjà des « listes royales » qui raconte l’histoire des dynasties mésopotamiennes, écrites vers le IIème millénaire BC). Pour ce qui est de l’archéologie c’est un peu plus compliqué.

Tout d’abord l’origine du mot. Archéologie vient du mot grec « archéologia », archeos=ancien et logos=parole, ce qui veut dire faire parler le passé. C’est donc une discipline qui se doit de faire parler le passé, de le comprendre. Les premiers « archéologues » ont en comptes peu avant l’antiquité. Ils s’agit de quelques hommes pour qui l’intérêt du passé était si fort qu’ils ont tout mis en œuvre pour le faire revivre. Ils s’agissaient des rois et empereurs égyptiens, mésopotamiens ou chinois qui, pour légitimer leur pouvoir et leur ascendance, portaient une grande importance à leurs ancêtres. Leurs scribes avaient ce devoir de mémoires et collectaient les objets ou restauraient les monuments.

Pendant l’antiquité, les grecs et les romains avaient une très bonne connaissance de l’évolution de l’homme, de son histoire. Ils étudiaient les ruines, c’est ainsi que leurs connaissances en matière d’architecture étaient si développer.

La chute de l’empire romain d’occident et l’avènement du christianisme remet tout en question. L’Eglise « raccourci » l’histoire en expliquant que qu’entre 313 et l’edit de milan et la création du monde il n’y a que 4000ans ! jusqu’à la Renaissance c’est donc une période d’  « obscurantisme », où les érudits sont brimés, le passé est occulté, seul le dogme de l’église est accepté.

Il faut attendre la Renaissance pour que les « archéologues » refassent surface. Il s’agit surtout encore une fois des collectionneurs d’objets d’arts, mais on voit également emmerger de nouveaux érudits. La Renaissance prône le retour à l’antique, c’est donc la redécouverte des ruines romaines et grecques.

En 1735 c’est la découverte des ruines d’Herculanum et quelques années après ce sont celles de Pompéï qui sont découvertes. L’engouement engendré par la découverte de ses ruines va avoir deux conséquences : les premières fouilles organisées de l’époque moderne et l’engouement pour les voyages à travers le « monde antique ».

En effet il devient traditionnel que les jeunes gens en fin d’études face un tour du monde avec des étapes précises, ayant toutes un rapport avec l’antiquité. Les points de ce voyages étaient l’études des bâtiments antiques comme l’Acropole d’Athènes et son Parthénon,

fa_ade_parth_non

Rome et son Colisée,

colis_e

Herculanum et Pompéï, la ville d’Alexandrie, le plateau de Gizeh

pyramids1

Et bien d’autre encore. Ces voyages vont permettre de redécouvrir l’architecture antique, de la comprendre et l’adapter au monde moderne, mais vont également permettre de redécouvrir des trésors enfouis.

C’est à cette époque que sont ouvert les premiers « cabinets de curiosités ». sont entassés dans ses cabinets toutes sortes d’objets, la statuette grecque en passant par le fœtus de singe dans un bocal de formol.

C’est au XIXème siècle que les fouilles à proprement parler commencent. C’est en effet entre le milieu du XIXème siècle et le milieu du XXème que les plus grandes découvertes vont avoir lieu ! mais pour en savoir plus sur l’archéologie dite « moderne » et les grandes campagnes de fouilles égyptiennes, grecques, romaines et mésopotamiennes, rendez-vous au prochain article !

Posté par cleoboune à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]